Protection Littoral

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 2.38 (12 Votes)

"Le décapage de la coque et l'application de l'antifouling libèrent des produits nocifs pour la santé humaine et la flore nautique. Il est interdit de rejeter en mer tout type de déchet toxique, et donc notamment les écailles de peintures, grains et poussières issus du grattage, ponçage et lavage de l'ancienne couche d'antifouling. De même pour d'éventuels résidus ou chutes de la nouvelle peinture1.

Le carénage à marée basse, pratique courante dans les mers à marée pour les petits navires, lorsqu'il inclut le nettoyage de la coque ou l'application d'une nouvelle couche d'antifouling est désormais interdit.
Les opérations de carénage devraient toujours se faire sur des « cales » mises aux normes (« aires de carénage ou des cales de carénage, où les effluents sont récupérés et stockés dans des cuves avant un rejet des eaux dans le milieu »1), mais il a été constaté, par exemple en Bretagne que « peu de cales et d’aires de carénage conformes aux normes environnementales sont disponibles dans le département. En effet, seulement 11 sites sont équipés de ce type d’infrastructure (fig. 5). Au contraire la pratique courante (et « traditionnelle ») consiste à effectuer le carénage sur le haut estran… »

La réglementation européenne impose aujourd'hui des dispositifs de collecte des déchets toxiques produits par cette opération et leur retraitement. C'est un des services que doivent offrir les ports de plaisance et les cales sèches. En l'absence de cales spécialisées, les déchets devraient être récupérés sur bâche et éliminés en tant que déchets toxiques."

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Car%C3%A9nage_(bateau)

 

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

"Conséquence des tempêtes à répétition : les galets recouvrent désormais les plages de l'Île d'Arz.

A la suite des différentes tempêtes qui ont sévi sur les côtes bretonnes, la configuration du paysage se transforme. On peut remarquer notamment que la plage de Brouel, référence de l’île n’est plus actuellement qu’un amas de cailloux alors que d’autres lieux se sont chargés en sable comme la plage de la Falaise et celle de Rudevent.

Phénomène pas nouveau

Il faudra donc choisir l’endroit le plus confortable pour poser sa serviette de plage cet été.Gérard Tatibouet, élu en charge de l’environnement, fait remarquer que ce phénomène n’est pas nouveau et que la nature devrait reprendre ses marques avec le système des marées.

A la suite de la dégradation des chemins côtiers il est prévu courant mars un déchargement par bateau sur le lieu de Kerolland, de cent tonnes de tout-venant afin de remettre en état les sentiers du littoral."

Source : http://www.ouest-france.fr/tempete-lile-darz-les-galets-remplacent-le-sable-sur-les-plages-1928317

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

"Le trait de côte est une courbe/ligne représentant l’intersection de la terre et de la mer dans le cas d’une marée haute astronomique de coefficient 120 et dans des conditions météorologiques normales. Par extension, c’est la limite entre la terre et la mer. L’érosion des côtes est un phénomène naturel que l’on observe partout dans le monde. En France, près d’un quart du littoral s’érode. Ce phénomène peut avoir un impact important sur les activités humaines, en matière de développement économique, d’urbanisation du littoral, de tourisme et de protection de la biodiversité."

Source : http://www.developpement-durable.gouv.fr/Les-differentes-formes-littorales.html

Un document très intéressant se trouve sur ce site et traite de la stratégie nationale de gestion intégrée du trait de côte. Vous le trouverez en pièce jointe.
on y retrouve notamment les principes communs suivants :

  1. Le trait de côte est naturellement mobile : il ne peut pas et ne doit pas être fixé partout.
  2. Il est nécessaire de planifier maintenant et de préparer les acteurs à la mise en œuvre de la relocalisation à long terme des activités et des biens exposés aux risques littoraux, dans une perspective de recomposition de la frange littorale, et ce même si des mesures transitoires sont mises en œuvre.
  3. L’implantation de biens et d’activités dans les secteurs où les risques littoraux (submersion marine et érosion côtière) sont forts doit être arrêtée.
  4. Les aléas submersion et érosion seront pris en compte de manière conjointe dans les plans de prévention des risques littoraux.
  5. La gestion intégrée du trait de côte prend en compte les trois piliers du développement durable (économie, social, environnement) et la dimension culturelle (patrimoine littoral, paysages...)
  6. La gestion intégrée du trait de côte repose sur la cohérence entre les options d’urbanisme et d’aménagement durable du territoire, les mesures de prévention des risques et les opérations d’aménagements du trait de côte.
  7. Dans la perspective du changement climatique, il est nécessaire d’anticiper l’évolution des phénomènes physiques d’érosion côtière et de submersion marine. Cela passe par une bonne connaissance des aléas et du fonctionnement des écosystèmes côtiers dans leur état actuel et une prévision de leur évolution à 10, 40 et 90 ans.
  8. Les données de connaissance des aléas et des écosystèmes côtiers doivent être portées à la connaissance de l’ensemble des acteurs concernés.

A méditer et à intégrer dans notre plan d'actions pour les années à venir.

F.B

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Suite à plusieurs demandes de nos concitoyens pour réouvrir les vannes qui empêchent l'eau de mer de rentrer dans nos marais (Pénera à coté des Glénans, Entre la grande vigne et Brouel), nous avons recherché l'intérêt et les avantages de cette technique. Nous vous proposons suite à la lecture de l'article suivant (source : http://www.science-decision.fr/cgi-bin/topic.php?topic=LIT&chapter=1#9) de nous donner votre opinion en répondant au sondage dans la colonne de droite.

Question : Quelle est l'importance des prés-salés? Les transformer en polders a-t-il encore un sens?
Réponse :

Les prés-salés ont une grande valeur paysagère qui tient en partie à la végétation typique de cet habitat et au spectacle des oiseaux qui s'y nourrissent. Ils sont localement utilisés pour l'élevage extensif (agneaux de pré-salé de la baie de Somme et du Mont-Saint-Michel).
Les prés-salés (ou schorre) sont situés entre les vasières et la terre ferme. La mer les envahit seulement aux marées de vives-eaux (celles qui suivent la pleine lune). La végétation des prés-salés est constituée de plantes particulières supportant une forte salinité. Les plantes contribuent à stabiliser la côte en maintenant les sédiments en place. De nombreuses espèces d'insectes vivent uniquement dans les prés-salés.
Lorsque les prés-salés sont utilisés pour l'élevage extensif, la couverture végétale change et une petite graminée résistant au piétinement devient dominante. L'arrêt du pâturage et de la fauche s'accompagne d'un retour à la flore initiale.
Pendant des siècles et jusque dans les années 1970, les prés-salés ont été endigués et asséchés pour augmenter les surfaces cultivables. Ils sont devenus des polders. Depuis les années 1990, l'accroissement général du rendement des cultures a conduit à un gel des terres agricoles dans l'Union européenne. Face à la surabondance des terres cultivables, l'agriculture intensive dans les polders a perdu de son intérêt car le prix de revient y est plus élevé qu'ailleurs (il faut entretenir les canaux, les digues et les barrages). Ceci explique qu'on laisse la mer envahir les polders en ne réparant pas les digues après les grandes tempêtes. Ils redeviennent des prés-salés ou bien sont convertis en parc à huîtres.

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Un rapport récent de l'INRA préconise l'intervention de l'opérateur public "EID" pour la démoustication à l'ile d'Arz. (Lire l'avis en pièce jointe.)

La mairie est en pour-parler avec cet organisme pour essayer de bénéfier de leur prestatation. Une réunion aura lieu mi-mars avec eux.

Attachments:
Download this file (Avis_Arz_Demoustication_INRA_2010.pdf)Avis_Arz_Demoustication_INRA_2010.pdf[ ]123 kB
   

Lettre d'informations  

   

Marée du jour  

   

Visiteurs  

Aujourd'hui620
Hier841
Cette semaine4348
Ce mois16927
Total916434

Visitor Info

  • IP Visiteur : 3.214.224.224
  • Browser: Unknown
  • Browser Version:
  • Operating System: Unknown

Qui est connecté

4
Online

vendredi 21 février 2020 15:57
   

risques_majeurs

   
© 2013 (c) Mairie île d'Arz
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité et l’utilisation de cookies pour vous proposer des services.